Reaching out to Ebola victims: Coercion, persuasion or an appeal for self-sacrifice?

Dans: 
Social Science & Medicine
Date de publication: 
2015
Edition: 
Vol.147, pp. 126-133

La crise Ebola de 2014-2015 en Afrique de l’Ouest a souligné les limites pratiques s’agissant de la défense des droits de l’homme et des principes éthiques communs lorsqu’il s’agit d’appliquer des mesures d’urgence de santé publique. Le rôle des équipes médicales dans la mise en place d’une quarantaine ou d’un isolement s’est révélé problématique, notamment lorsque la communauté, contrainte par la suspension provisoire des libertés civiques, s’y opposait. Face aux victimes d’Ebola, les équipes de proximité sont confrontées à des dilemmes moraux où la frontière entre coercition, persuasion et appels au don de soi devient floue. Nous proposons pour ces équipes un jeu de recommandations pratiques qui visent le respect de l’autonomie des victimes d’épidémie et soulage les tensions au sein de la communauté. Nous reconnaissons que certaines de ces recommandations ne peuvent être réalisées que progressivement en fonction du stade de propagation ou de la localisation de l’épidémie. Et pourtant avec la venue de nouveaux traitements expérimentaux et d’interventions de recherche, faire la part entre l’autonomie des patients et l’intérêt général va devenir un devoir éthique de plus en plus pressant.

 

 

 

Version française

Il existe une version française de cet article: "À la rencontre des victimes d’Ebola : coercition, persuasion ou appel au sacrifice de soi?" .