In search of the ‘New informal legitimacy’ of Médecins Sans Frontières

Type de publication: 
,
Type d'article: 
, , ,
Référence à un terme: 
Dans: 
Public Health Ethics
Date de publication: 
2012
Edition: 
Vol. 5, No. 1, pp. 56-66

Pour les organisations humanitaires médicales, l’explicitation des sources de légitimité constitue un exercice utile, ceci en réponse à plusieurs éléments : perceptions erronées, préoccupations par rapport à « l'espace humanitaire », controverses par rapport à certaines actions humanitaires, défis concernant l'affectation des ressources et souffrance morale des travailleurs humanitaires. C'est aussi un exercice difficile : des critères normatifs tels que le droit international ou des principes humanitaires sont souvent présentées comme étant les principales sources de légitimité.

Cet essai soutient tout d'abord une définition fondée sur les principes moraux de la médecine humanitaire, dont la base est l'intention altruiste des acteurs humanitaires individuels. Une source commune de légitimité morale pour les organisations humanitaires médicales est leur appel cosmopolite à la justice distributive et à la responsabilité collective, Médecins Sans Frontières (MSF) étant une bonne illustration. Plus officieusement, leur légitimité est basée sur la légitimé des actions et des choix spécifiques. Cela implique un engagement constant envers la publicité et la reddition de comptes. La légitimité est aussi générée par le soutien tangible du public à des organisations individuelles, les engagements à l'intégrité professionnelle et les alliances académiques pour soutenir la pratique fondée sur des preuves et la recherche opérationnelle.